#AOFBRAZZA2015 - twitter @aofbrazza2015 - info@africaoutsourcingforum.org
#AOFBRAZZA2015 - twitter @aofbrazza2015 - info@africaoutsourcingforum.org

EDITO

 

      Le mardi 30 juin  et le mercredi 1er juillet 2015, s’est tenu à l’auditorium du Ministère des Affaires Etrangères, à Brazzaville, le premier forum consacré à l’externalisation des fonctions des services et de la relation client en Afrique Centrale. Sous l’égide de l’Agence pour la Promotion des Investissements (API Congo), co-organisateur de l’événement avec le cabinet BBF Consulting, les participants ont pu découvrir ce qui est à la fois un modèle économique et un secteur d’activité en pleine croissance. Les échanges et les débats autour des pratiques professionnelles ont d’une part permis de révéler l’intérêt des acteurs économiques congolais pour le sujet et par ailleurs mis en lumière les opportunités réelles qui peuvent être saisies dans ces domaines d’activité. A l’heure où, à l’instar d’autres pays soumis aux aléas des cours des matières premières, le Congo intègre dans sa stratégie de développement la diversification de son économie, on ne peut négliger cette voie qui, parmi d’autres, permet de créer de la valeur ajoutée depuis l’Afrique et à terme d’exporter des services.

 

       Certains pays sur le continent africain ont de longue date intégré les activités d’externalisation dans leur tissu économique et sont connus pour être des places offshore compétitives (externalisation au-delà des frontières du donneur d’ordre). Le Maroc, la Tunisie, l’Egypte, ont su profiter de la manne des services externalisés (depuis le call center jusqu’à l’infogérance en passant par la comptabilité ou le développement de logiciels), l’île Maurice, Madagascar sont d’autres destinations prisées dans le monde de l’offshoring. En la matière, l’Afrique du Sud et le Kenya sont leaders en Afrique subsaharienne anglophone, quant au Sénégal et la Côte d’Ivoire, où s’est tenu un salon consacré au sujet en mai 2015, ce sont de solides bastions qui continuent de renforcer leur présence sur la carte des terres d’externalisation.

 

     Il est a noter que l’Afrique Centrale, accuse un véritable retard sur ce type d’activités, cependant, pour ce qui est du Congo, les choses pourraient bien changer. En effet, il existe, à l’état certes encore trop embryonnaire, des acteurs d’ores et déjà impliqués dans la mise en œuvre de services externalisés, c’est ce que ce premier forum a permis de révéler. Des sociétés comme OFIS, ou encore Deli Computing ouvrent la voie sur ce segment d’activités, des projets existent et ne demandent qu’à se développer. Autre enseignement à tirer de ce premier rendez-vous, le marché intra-congolais est à lui seul une source d’opportunités en la matière pour celles et ceux qui seront les saisir. Les atouts existent, en premier lieu la prise en compte par les autorités de l’intérêt qu’il y a à développer ce secteur comme le montre l’implication de l’Agence pour la Promotion des Investissements dans l’organisation de ce premier forum. La montée en qualité des infrastructures télécoms est un autre facteur qui plaide en ce sens, de lourds investissement ont été consacrés ces cinq dernières années (250 Milliards CFA) dans l’amélioration des télécommunications au Congo, avec pour point d’orgue le déploiement de la fibre optique qui est aujourd’hui une réalité sur le territoire congolais. Car bien entendu c’est porté par la révolution numérique que tout cela est rendu possible, en effet il ne s’agit pas seulement de consommer et recevoir des informations et des services de l’extérieur mais également de produire et d’exporter depuis l’Afrique, aujourd’hui le vaste secteur du numérique, dont l’outsourcing n’est qu’un aspect, permet cela, la «révolution numérique » c’est d’ailleurs le thème du Forum Forbes qui s’est tenu en juillet à Brazzaville.

 

     Mais au-delà de toutes considérations techniques, la première des ressources reste la ressource humaine, de nombreux participants ont montré leur volonté de se saisir du sujet, des initiatives comme celles du Yekow lab nous montrent la prise en compte de l’indispensable montée en compétences qui permettra au Congo de s’inscrire dans cette dynamique de création et d’exportation de services à valeur ajoutée. C’est un processus, et comme tout processus il y a une progressivité, mais ce premier Africa Outsourcing Forum de Brazzaville aura marqué la prise de décision initiale, indispensable préalable vers l’émergence de ce secteur au Congo.  C’est dans cet esprit qu’un certain nombre d’actions seront posées pour que ce premier rendez-vous soit suivi d’effets. En premier lieu le site africaoutsourcingforum.org se transforme en plateforme d’échange et de ressources pour celles et ceux concernés par la promotion du secteur au Congo et ailleurs, outre le compte rendu du ce premier événement, les actualités, les initiatives et les opportunités y seront relayées de façon régulière. Par ailleurs tirées des réflexions que nous avons menées lors de ces rencontres nous nous envisageons, entre autres,  les actions suivantes :

  • Créer un groupe de réflexion avec les acteurs concernés autour de l’externalisation au Congo pour favoriser l’émergence et la diffusion des bonnes pratiques professionnelles
  • Diffuser en accord avec nos partenaires des offres et demandes de services dans le domaine de l’outsourcing
  • Produire un plaidoyer auprès des autorités, avec l’aide de l’API, afin de favoriser la croissance et le développement de ce secteur au Congo.
  • Recenser les acteurs du secteur et créer une base de connaissance sur l'externalisation
  • ....

Alors donnons-nous régulièrement  rendez-vous, via cette plateforme d’échange, afin de poursuivre ensemble avec ce vaste et passionnant chantier qui donne un contenu à ce qui parfois reste un concept trop abstrait, l’émergence du continent africain.

 

Benoit Bouvier Facinou. juillet 2015.

Merci de vous inscrire ci dessous afin de recevoir notre lettre d'information:

 

Recommandez cette page sur :

CO-ORGANISATEUR: 

Agence pour la Promotion des Investissements au Congo.

PARTENAIRE MEDIA:

offshore-developpement.com,

Annuaire N°1 en recherche de prestataires de services francophones en centre d'appels, informatique et BPO .

Tweets de AOF @AOFBRAZZA2016

BOOKING ET ORGANISATION

AFRICONTACTS:

Agence événementiel et de communication